Accueil du site > Pour PETL en 2010 > Tentative d’épuisement d’un trajet parisien > Réponses des adultes > Réponse à « Le terminus, c’est l’endroit où on ne (...)

Réponse à « Le terminus, c’est l’endroit où on ne peut plus avancer » (Pierre-Félix)

par Christian BRUEL | Catégorie : Réponses des adultes | consulté 276 fois | 0 commentaire(s)


« Le terminus, c’est l’endroit où on ne peut plus avancer »
Pierre-Félix, Amiral Roussin

Réponse de Christian Bruel

Il n’y a plus de terminus.
À cause des aimants.
Regarde derrière le métro qui s’en va, il y a une sorte de gros aimant. Un électroaimant, certainement. Pour attirer le métro suivant, tout en métal devant. Et ainsi de suite.
Avec des conducteurs, juste pour freiner quand il faut.
Quand les métros se croisent ?

Christian Bruel



Dans la même rubrique

Tous les articles publiés dans cette rubrique

1 / 7 next